Nudie jeans, un concept innovant à Stockholm

16 novembre 18

« Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent » écrivait Châteaubriand dans ses Voyages. C’est ainsi que l’écrivain décrit l’action - en partie destructrice - de l’Homme sur Terre. L’heure est aujourd’hui à la recherche de solutions pour éviter l’essoufflement fatal de cette dernière.

C’est dans cette optique que le concept « Nudie Jeans » est né. Il répond au problème de la surconsommation des matières dans la fabrication de jeans. Il faut 10 000 litres d’eau pour confectionner un jean chez un industriel, il faut 0 litre d’eau chez Nudie Jeans car fabriqués à partir d’anciens jeans. L’enseigne propose également des réparations gratuites de jean et des vêtements neufs fabriqués à partir de coton bio dans des usines contrôlées. Nudie Jeans pense donc à la façon dont chaque individu peut réduire son impact environnemental et le met en scène dans leur magasin.

Située dans la continuité d’une friperie, l’enseigne se repère facilement grâce à un panneau blanc accroché à l’extérieur « Nudie Jeans Repair Shop ». La vitrine explicite le concept de la marque de façon concise. Dès l’entrée, on perçoit une dualité dans l’espace. A gauche et au fond la vente de produits ; à droite l’atelier de réparation et de création de l’enseigne.

L’atmosphère du magasin est très simple et épurée. A gauche en entrant les produits à vendre, exposés sur des portants accrochés au plafond et sur deux tables. Sur le mur au fond à gauche des photos avec les vêtements portés. A droite, des machines à coudre posées sur des tables derrière lesquelles sont exposés, sur un mur, tous les jeans réparés. Le mur mitoyen expose une toile réalisée à partir de jeans. Ainsi, l’œil et la curiosité sont automatiquement attirés par les machines. Après avoir fait un tour à droite, le client est porté vers le fond du magasin en passant par un passage étroit où sont exposés les jeans recyclés. Derrière eux, un miroir où il est possible de lire un message invitant à réfléchir à la surconsommation. Au fond, tous les jeans neufs sont exposés dans des étagères allant du sol au plafond. Enfin, le client est ramené à gauche du magasin par un passage étroit similaire à celui de droite. Le concept n’est pas bien explicité au sein du magasin, il faut donc s’adresser à un vendeur.

Le concept est ainsi dénué de détails superflus. Des vêtements en coton bio aux étiquettes sur les jeans en papier recyclé, tout est pensé pour être « eco-friendly ». La seule tablette présente dans le magasin sert à encaisser les clients. Tous les vendeurs portent un tablier en cuir vegan qui rappelle le travail manuel qu’ils pratiquent. Ils sont très disponibles et ravis de répondre aux questions sur le concept. L’ambiance est portée sur le jean et sur la réutilisation de la matière par Nudie Jeans. Le site internet s’inscrit dans la continuité du magasin en informant sur la provenance des vêtements et la localisation des usines de fabrication.

La réelle valeur ajoutée du concept est l’attention portée à l’environnement dans la fabrication et dans les moindres détails. Au contraire, le concept manque d’informer sur son fonctionnement et a donc un impact réduit.

Agathe Girault
Master Distribution et Relation Client